DOSSIER : Le fret maritime mondial plus propre en 2020

Transport
Publié le 30 novembre 2018

Réglementation sur la teneur en soufre / Low Sulphur Fuel Requirements

 

Contexte

Depuis 1960, l’organisation en charge de la réglementation du transport maritime international au sein de l’ONU (IMO – International Maritime Organization) s’attache à contrôler et réglementer les pollutions liées au fret maritime mondial.

L’IMO a ainsi défini en 2008 des seuils à ne pas dépasser pour la teneur en soufre pour les combustibles marins.

Objectifs :

  • améliorer la qualité de l’air rejeté par les navires
  • limiter les impacts du fret maritime sur l’environnement et la santé.

 

Depuis 2015, en accord avec l’IMO, les navires en activité sur l’Europe du Nord, la Mer Baltique et l’Amérique du Nord respectent une teneur en soufre à 0,1% maximum dans le carburant utilisé (contre 1% en 2012). Ce sont les zones appelées ECA : Zone de Contrôle des Emissions / Emission Control Areas

Ce qui change en 2020 ?

Toutes les zones maritimes mondiales devront respecter 0,5% de teneur en soufre (contre 3,5% en 2015).

Cette évolution constitue un véritable enjeu environnemental et technique pour les compagnies maritimes.

 

3 possibilités :

  • Utiliser le diesel marin : moins polluant que le carburant actuel (0,1% de teneur en soufre) il est cependant 2 fois plus cher.

 

  • Utiliser des systèmes de retraitement des fumées (scrubbers)

 

  • Utiliser des énergies alternatives dont le gaz naturel liquéfié (GNL)

 

Les 2 dernières solutions demandent d’importants investissements techniques et financiers de la part des compagnies maritimes. Le changement de carburant devrait donc massivement être choisi mais là aussi, les ressources sont limitées.


Quelles répercussions sur votre fret maritime ?

De manière générale…

Pour respecter la norme 2020, les compagnies maritimes doivent budgéter leurs investissements et adapter leurs offres. Voici les changements attendus sur les principaux composants du coût du fret maritime :

 

Depuis le 01/12/2018 :

Une LSS China a été mise en place. Elle concerne tous les conteneurs en sortie des ports de Shanghai et Ningbo. La LSS China s’applique sur les ports d’Europe du Nord et de Méditerranée. Elle sera étendue en sortie de tous les ports chinois au 01/01/2019. Voir le focus ci-dessous.

A venir :

  • Au 01/01/2019 :

La BAF (Bunker Adjustement Formula) et le Taux de Fret seront dissociés (fin des tarifs All-In) pour mieux respecter les variations du coût du pétrole.

La LSF (Low Sulphur Fuel Surcharge) existante sur l’Europe du Nord est maintenue.

  •  Courant 2019 :

Les compagnies étant encore dans l’étude de faisabilité, la BAF, la LSF et la LSS China risquent d’augmenter peu à peu avec un pic attendu au 4e trimestre.

Exemple de LSF de 3 armateurs :

  • COSCO announced LSF surcharge of RMB 80/TEU as from 09.11.18 for ECA ports (USD 11,50/TEU)
  • CMA is increasing their LSF ex from USD 15 per TEU to USD 20 per TEU to cover additional costs as from 15.11.18
  • YML is increasing their current LSF Amount by USD 8/TEU

voir notre article : La réglementation Low Sulphur OMI 2020 : vers une augmentation du coût du fret


Focus sur la Chine…

The International Maritime Organization (IMO) a demandé aux navires commerciaux empruntant le Yangzi Jiang ou faisant halte à son embouchure d’utiliser un fuel « propre ».

Les compagnies doivent donc utiliser un carburant émettant au maximum 0.5% de soufre et ce depuis le 1er octobre 2018.

Cette directive locale contribue à réduire fortement les émissions polluantes des portes-conteneurs et constitue une des actions pilotées par IMO pour répondre aux enjeux écologiques d’aujourd’hui et de demain.

De nombreuses compagnies maritimes ont, de ce fait, introduit une Low Sulfur Surcharge (LSS) sur les conteneurs en sortie des ports de Shanghai et Ningbo et du « fleuve bleu ».

C’est pourquoi, DB Schenker prévoit une surcharge « LSS China » qui s’ajoutera aux taux initialement négociés.

Cette surcharge est appliquée depuis le 1er Décembre 2018 sur les conteneurs empruntant le fleuve Yangzi Jiang ou sortants des ports de Shanghai et Ningbo. Elle sera étendue à tous les ports chinois à partir du 1er janvier 2019.

 


Vous ne souhaitez pas attendre 2020 pour transporter plus proprement ?

En partenariat avec les compagnies maritimes

En tant que transporteur pionnier sur le respect de l’environnement, DB Schenker a développé une solution maritime pour ses clients engagés en partenariat avec Hapag Lloyd, Maersk Line et Hamburg Süd.

Si vous souhaitez agir avant 2020, nous vous proposons le service maritime « Low Sulphur Program ».

Accéder à notre article dédié : Un nouveau service maritime : DB Schenker « Low Sulphur Program »

Disponible sur toutes les routes maritimes

Via ce service, nous vous garantissons un transport de fret maritime plus propre dès aujourd’hui sur les ports hors ECA : Asie, Amérique Latine, Proche et Moyen Orient, Afrique et Océanie.

Répondant à 3 conditions

  • Planifier le transport de 1 000 TEUs ou plus par an sur des ports hors des zones ECA
  • Payer 3$ supplémentaires par conteneur
  • Expédier les conteneurs via une des compagnies référencées sur ce produit

Si vous êtes intéressé par le « Low Sulphur Fuel product », merci de vous rapprocher de votre contact commercial habituel DB Schenker ou nous écrire ici.